Le Pod’carte 016 : R.S.T

A l’occasion de notre excursion dans la ville rose, invités par nos amis de Hors-Jeu, on vous propose de découvrir une partie du paysage électronique de Toulouse. Ici c’est R.S.T fondateur du collectif et label Esthetique Records qui se prête au jeu pour nous faire découvrir sa sélection de morceau slowtechno. – FP.

Salut R.S.T, comment vas-tu ? Peux tu nous raconter tes premières expériences de la musique électronique ?

Hello ! Ben je dois dire que ça va pas mal. Je viens d’une culture plutôt « rock » mais je dirais que ma première expérience avec la musique électronique s’est faite fin 1980 avec l’arrivé de la « New Beat » et le son belge (j’ai 39 ans), je me faisais plein de cassettes pour mon walkman. Puis pour le mix je suis passé par le rap en suivant sur la Jungle à la bonne époque 1996/2000. Ensuite j’ai opéré un virage sur l’Italo Disco/New Wave/Funk 80. Debut 2000 le vague Electroclash m’a bien fasciné ce revival New Wave/Electro et pour finir je suis parti sur du dark disco et beats plus slow qu’on qualifie de « Slowmo » « Chug », de la techno à max 125 BPM.

Parle nous un peu de ce mix, comment tu définirais les morceaux que tu nous as sélectionné ?

J’ai fait une sélection de morceaux que j’aime bien en ce moment, j’ai inclus aussi des morceaux du label Esthétique Records dont une exclu. Ca reste dans l’esthetique du style musical qui me qualifie des beats slows avec des basses et une atmosphère dark/mentale.

C’est quoi pour toi un bon mix ?

Alors y’a différents sons de cloches, ceux qui veulent faire un mix chirurgical calé au millimètre, ceux qui privilégient la selection pour faire évoluer le set. Y’en a pour tout les goûts, je penses que je suis plus sur les sets sélectionnés et vivants même avec deux trois coquilles ça le rend « vrai » et « spontané ».

Si tu devais introduire ton style avec deux ou trois morceaux, lesquels choisirais tu ?

Pour les morceaux je choisirai :

Spazio Palazzo – Altra Faccia (Original Mix) (Esthétique Records)

C’est pas pour être chauvin mais je suis content d’avoir signé ce track sur Esthétique Records. C’est un duo Italien de Milan. Ce morceau synthétise bien ce qui me plait, une atmosphère lourde, langoureuse. C’est linaire et hypnotique. Je suis super fier de l’avoir entendu dans une Boiler Room à Berlin droppé par Javi Redondo ça fait quelque chose.

Margot – Apple S (Original Mix) (Hivern Discs)

Gros morceau de Margot sorti sur le label Barcelonai Hivern Discs monté par John Talabot. J’aime bien la vibe c’est lourd avec une vibe sur la basse qui rappellerai Giorgio Moroder. Petit plaisir.

Pardon Moi – Power To The People (Original Mix) (Höga Nord Rekords)

Alors ce morceau m’a retourné la tête déjà et c’est un putain de dancefloor killer. Production parfaite qui synthétise bien une fusion entre l’Italo et la New Wave. A ça tu rajoutes des lyrics bien prenantes sous vocodeur et un bon break qui fait bien remonter la sauce. ❤

Comment la scène électronique toulousaine se porte-elle ?

Ma foi je pense qu’elle se porte bien pas mal de collectifs qui amènent des choses pour tous les publics. Chacun y trouve son bonheur, que tu aimes les festivals : Les Siestes, Bel Air Festival. Voir plein de soirées dans différents endroits regroupants tous styles de musiques : Techno, House, Trance, Italo, Dubstep…

Tu fais partie de « Esthetique », quel est ton role au sein du collectif/label ? Quels sont vos projets ?

J’ai monté Esthétique été 2014 pour organiser des soirées sur Toulouse j’ai eu la chance d’avoir pas mal de djs/Producteurs que j’aime bien en gros pour te faire une liste : Demian/Man Power/Club Bizarre/C.A.R/PSLKTR/Lokier/Daniel Kyo/Nhar/The Two Mamarrachos/Tronic Youth/Damon Jee/Justine/FLVN/Markus Gibb/Phred, Noir/daWad&Mokic/Did Virgo/Amevicious/Freudenthal/Javier Busto/Telesketch/K-Effect…

Les projets à venir sont maintenant un peu plus axés sur le label avec plusieurs sorties qui arrivent. Pour le moment les releases se font en digital mais il y a dans l’optique de sortir un peu de physique (cassettes, vinyls) quand le label sera un peu plus établi.

Bien sûr quelques soirées se feront durant l’année mais sur un rythme moins soutenu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *