Un nouveau festival programme 48h non-stop de micro/minimal dans une forêt proche Paris

Les premières lueurs de l’été, c’est chaque fois la promesse d’un amour passager. À celle, à celui. Le fond vert de la plaine, où valsent les brins d’herbes. Les semelles qui se tassent, à l’appel de la scène. Des festivals de juillet, fable contemporaine. Toute l’année, on a salivé ces grandes messes lunettes et marcel Heineken, aux téléphones perdus et aux numéros qui s’échangent. On finit moitié-nu, lovés les uns aux autres, on se venge.

Le dernier né des formats deux-jours-deux-nuits (oui, ça fait 48h) n’est pas un couard, micro love a de l’appétit, installé les 29, 30 juin et 1er juillet dans le tout premier « unknown castle » de l’histoire, pour le TBA le plus médiéval de l’été. On ose empiéter sur les plates bandes sacrées d’Astropolis, une semaine après ? Le micro love festival promet de nous transformer en lutteurs étincelants, au fil de la nuit, de la journée, en intrépides jockeys, aux disques dorés.

Fleur Offwood

On y court pour voir Nekow (Cas:mu Records), le suisse dans le circuit minimal depuis les années 1990. On y fera la cour à Mihail aka Teluric, le roumain en plein ascension. Il y a aussi Yuzo Iwata qu’on a fait venir — avec raison — à notre deuxième Friend/Zone fin mars. L’excellent Tom Joyce passera des disques, avec Gab Jr., qui vient de sortir un EP sur ATWT. Notre Ami national viendra planter le drapeau Carte Son dans la plaine. La seconde scène est réservée au Gala électronique, où les belles robes se fendront aux rythmes très « pimp » de Prose, ceux du collectif Roommates RMMT et ceux de Guillermo Jamas de chez ATWT. La lancinante petite musique de la compositrice de Fleur Offwood nous enserrera dans un dernier requiem. Parce que c’est ça aussi l’été : rêver sans dormir, la nuit en couleur, caresser les franges brulées du soleil, avant de retourner dans les caves parisiennes pour trois saisons, enfermés.

Yuzo Iwata

Les pusillanimes d’entre vous n’auront pas d’excuse : il y aura des navettes depuis Paris, un camping paisible et sous bonne garde, et des commodités somme toute… commodes. N’oubliez pas la vos billets ICI et votre crème solaire (ceci n’est pas un mot de passe pour des substances illicites).

– T.S.G.

Event Facebook juste ici

2 pass vendredi et 2 pass samedi à gagner en nous envoyant un mail à participez@lacarteson.fr (précisez celui que vous voulez), en likant notre page et celle de micro love festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *