Le Pod’carte 019 : Davelly

Fanatique de house et de garage, Davelly a eu l’occasion de jouer auprès de grandes références de la house telles que Soundsystem, Glenn Underground ou encore Boo Williams. Ingénieur son et disc-jockey affirmé, le mélomane a d’ailleurs une résidence sur la web-radio Underground Sessions aux côtés de DJ Caspa et Dub Striker. Pour La Carte Son, Davelly se prête au jeu de l’interview. – MLN.

Salut Davelly, comment définirais-tu ton podcast ?

Je le définirai comme un voyage sensoriel à travers quelques un de mes coups de cœur du moment. House, garage, deep, micro.. les influences sont nombreuses. Comme souvent, j’essaie d’être le plus transparent et le plus sincère possible et ce set représente bien mes goûts et ma vision de la house, à cet instant. j’espère que vous apprécierez le voyage.

Tu fais partie de Make It Deep et Imported Paris, tu peux nous en dire davantage ?

Outre mon activité personnelle, je fais également partie de Make It Deep, en tant que technicien et réalisateur de l’émission de radio éponyme. Je suis également DJ résident de l’équipe. Je m’investis également dans d’autres équipes en fonction de mon temps libre et des compétences que je peux apporter, comme Imported ou Warehouse par exemple.

Pourquoi et de quelle manière tu t’es lancé dans la musique ?

Je me suis lancé dans la musique assez tôt, vers 13 ans. j’ai eu la chance de découvrir la house music et l’univers du djing, et j’ai très vite attrapé ce virus à un moment de ma vie ou j’avais besoin de fuir mon quotidien. Depuis, je n’ai jamais abandonné cet univers qui m’a tant apporté.

Selon toi, quels sont les évènements à ne pas rater cette année ?

2018 est l’année des anniversaires. en avril dernier, on a fêté les 5 ans de Make It Deep à la Machine du Moulin Rouge, soirée pour laquelle j’ai eu l’immense honneur d’ouvrir le bal, avant Sound Stream et Glenn underground b2b Boo Williams. Autre anniversaire : celui d’Imported, le 2 juin, avec un après-midi à la folie paris ou presque tout les artistes du label serons réunis, avant de finir au Trabendo avec Sadar Bahar, Lee Collins, Tyree Cooper et Mike Dunn.

Quel est ton morceau fétiche du moment ?

Beaucoup de mes track fétiches du moment sont présent dans ce podcast. Difficile d’en choisir un… Just A Memory de Franck Roger sur le dernier Rutilance, par exemple, est un de mes plus gros coups de cœur. Sinon un classique que j’ai redécouvert récemment : Robert Owens – A Better Me, sur Nervous Records. Celui-là, je vais le jouer pendant longtemps je pense

Une prochaine date ?

Pas de dates annoncées pour le moment, mais ça va arriver bientôt. Notamment des soirées Make It Deep où j’aurais le plaisir de prendre les platines. A noter aussi un track en collaboration avec ALVA, sur le prochain EP du label Virage qui sortira en juin. Un grand merci à eux pour la confiance et le temps partagé, je crois qu’on est tout les trois assez fiers de ce track. Stay tuned !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *