Un festival intimiste sur le terrain d’une abbaye protégée par l’UNESCO à 2h de Paris

Après une deuxième édition remarquée (et remarquable !), Sarcus Festival revient, du 28 au 30 septembre, pour une nouvelle édition de sa fête gracieuse et orchestrée d’une main de maître par une toute nouvelle agence de production artistique, l’Agence Quatrième Mur, dont la particularité est de ne représenter que des artistes lives.

Si vous étiez au Sarcus deuxième du nom sur le terrain du Moulin de Gamblais, vous avez une idée assez précise de ce que l’équipe affectionne : un lieu verdoyant, des artistes jeunes et fringants, des petits prix et un public qui ne vient pas pour subir moult attaques marketing. Le thème de cette année est la (Dé)connexion. De quoi ? De l’urbanité et de son rythme parfois infernal !

Pour cette troisième édition, Sarcus Festival réunit sous sa bannière des lives (Too Smooth Christ, Fasme) et des Dj-sets only vinyls dans pas mal de styles de musique (techno, micro, house, funk, rap…). Vous pourrez donc danser sur les sets de Vito & Théo de La Mamie’s, de Nick V (Mona), de Microclimat, de Make It Deep ou de Clémentine, parmi quelques autres.

Une programmation qui fait la part belle aux talents locaux (le bling bling n’est pas la spécialité de la maison) et qui s’exprimera sur un terrain exceptionnel, celui de l’Abbaye de la Clarté-Dieu, un spot classé à l’UNESCO qui se trouve à 2h de Paris. Seule contrainte : les portables y sont interdits, preuve s’il en est que l’important se passe à travers vos yeux, pas ceux de votre téléphone. Mais l’alcool est autorisée sur le camping, alors ça va, on peut dormir tranquille et sur nos deux oreilles !

Plus d’informations juste ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *