La Forge Festival : grosse fiesta dans des caves du 11e avec deux scènes pour les indécis

La Forge Festival est parti d’une idée simple : la fête contre la restauration. Pas la Restauration, cette période un peu sombre de l’histoire de France, non. Plutôt la restauration d’un superbe château situé à Chailland, dans la Loire, et qui méritait quelques coups de pinceau, deux-trois bricoles en plus, peut-être que les mauvaises herbes soient enlevées. Ouais, une réparation si vous préférez. Du coup, La Forge Festival est né dans l’optique de financer la restauration du château grâce à l’argent dégagé par le festival.

En attendant cet été la troisième édition du festival, l’équipe prévoit d’organiser plusieurs soirées afin de permettre à ce financement par la fête de prospérer, et de faire de La Forge Festival un projet à l’espérance de vie stable. Du coup, ils organisent une petite sauterie ce vendredi 30 novembre aux Caves Saint-Sabin pour mettre de côté les précieux deniers qui permettront à l’édition 2019 de se lancer un peu plus sereinement.

Roulez jeunesse !, comme un ordre de vie adressé à tous les fêtards (et on est nombreux ici, gare à vous, et surtout pas garde-à-vous, on en est pas encore là). Pour cela, deux scènes seront installées : La Grande Roue avec REPI de Microclimat, le crew Mic Mac et La Wild (soit trois collectifs qui n’ont plus rien à prouver en matière de fête libre), et Le Sous-Marin, curaté par le duo Mitoushka (dont l’auteur anonyme de ces lignes est fan), avec Paridis et un b2b entre DJ Borurze et TASTY. Bref, une histoire qui s’annonce bien nasty.

Plus d’informations juste ici. Des places à gagner également : envoyez-nous un mail à participez@lacarteson.fr et likez notre page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *