Nasty Temper

Oppressant, sombre, profond, angoissant. Voilà quelques adjectifs permettant de qualifier le « pas très content » label Nasty Temper Records. Fort de dix sorties, ce label fondé en 2011 reste underground dans chacune des productions proposées. On retrouve des sons allant de la minimale-techno à de la techno acidifiée voire carrément expérimentale. Prometteur ? On peut le dire, bien que ses productions soient jouées et supportées par des artistes tel que Chris Liebing ou DVS1. Un label qui fait partie de la structure de l’underground parisien et qui mérite une attention toute particulière.
logo-facebook copie logoweb soundcloud